"Les larmes du clown "
                                                                      "He who gets slapped"

 

Film de Victor Sjöström - 1924

 

Jacques Di Donato : clarinette
Thierry Waziniak : percussions
Gaël Mevel : piano, bandonéon, composition

 


                             

             

 

                                                                                                                      Octobre 2015 Festival Lumière à Lyon

                              

photo de Sabine Perrin

 

 


Nous possédons une copie 35mm du film, en version originale sous-titrée en français ainsi que les droits de diffusion pour la France
We have a copy of the film in 35 mm, in its original version with French subtitles and the screening rights for France.

 

                                                                                         


 

La presse au sujet du ciné-concert :

"Une virtuosité saisissante et insaisissable."
Helene Collon -Citizen Jazz       Jazz in Arles - 21mai 2010

 

"Le trio opte, chose rare dans l'exercice du ciné-concert, pour la retenue, laissant à des moments choisis respirer des silences où l'image déploie ses beautés.
Une bien belle manière, messieurs les musiciens de rendre hommages aux image d'un grand film sur la condition humaine."

Dernières nouvelles d'Alsace. Didier Rambic


"Une musique qui cisèle l'émotion et relève le drame qui se noue sur la toile."
Ouest France

 

"Les larmes du clown est une musique poignante, intense. Elle n'accompagne pas le film, elle fait jeu égal avec lui. Elle s'improvise par touches légères ou graves, ne souligne ou ne surligne jamais. Elle est là magnifique, magnétique."
Luc Bouquet   Improjazz   juillet-août 201

 

 

Extrait n°1

en mp4

ou sur youtube

ici

Si le lien ne marche pas, click droit puis
ouvrir le lien dans un nouvel onglet

ou https://youtu.be/ZWz8b3yMoHc

Extrait n°2

en mp4

ou sur youtube

ici

Si le lien ne marche pas, click droit puis
ouvrir le lien dans un nouvel onglet

ou https://www.youtube.com/watch?v=wLsRqrhcX58

 
 

 






     
   
     
   
     
 
 

Victor Sjöström est le père du cinéma suédois.

Chaplin le considérait comme le meilleur metteur en scène du monde.

Il tourne en 1924, aux Etats-Unis, “Les larmes du clown” : un de ses chefs-d'œuvre.

L'histoire de ce scientifique (incarné par le fantastique Lon Chaney) qui, giflé et trahi, survit en devenant clown, “le clown qui reçoit des gifles”, atteignant ainsi la gloire par le geste qui fut sa chute, nous touche incroyablement, parce qu'elle parle d'une manière forte, profonde et subtile, de l'amour, de l'humour, et de la terrible ironie de la vie.
La finesse de réalisation, l’incroyable créativité de Sjöström, la profondeur et la simplicité de cette histoire font de ce film une terre extrêmement fertile pour la musique.

Pour nous, jouer avec ce film, c'est justement éclairer sa subtilité, sa force, par l'emploi de palettes sonores délicates, variées, fortes, de nostalgies musicales, de vivacité, de profusion mais aussi de silence.





Victor Sjöström is one of the fathers of the Swedish cinema.

Chaplin regarded him as the best director in the world.

He made "He who get slapped ", one of his masterpieces, in 1924 in the United States . The story of this scientist (played by a fantastic Lon Chaney) who, after being slapped and humiliated, survives by becoming a clown, "the clown who gets slapped", achieving fame by the very gesture which was also his fall, moves us enormously, because it engages, in a strong and subtle way, with the love, humour, and terrible irony of life.

The sensitivity and enormous creativity revealed in Sjöström's film, the depth and the simplicity of its theme make it a rich playground for making music.

To accompany this film is to explore the richness of human feelings which constitutes its beauty; allowing us to exploit a wide pallet of sonorities, musical nostalgia and deeply-felt experiences.

 

 

 

 
 

         

photo de Sabine Perrin

 

 

 

Clermont-Ferrand août 2009, devant la cathédrale.

                                                             

 

 

 

Ont reçu ce ciné-concert:

Le festival Lumière à Lyon
Le théâtre de la Reine Blanche
Le Lux, scène nationale de Valence
Le festival "jazz in Arles"
La villette à Paris
Le festival pour éveiller les regards à Aubervilliers
La cinémathèque de Nice,
Le festival du film de Luxembourg au Luxembourg
Le festival Contre-plongée à Clermont-Ferrand
Festival de jazz de Strasbourg "Jazz d'or"
Penn ar jazz à Brest
Gallia théâtre à Saintes
l'université de Rennes
Cinémathèque de Tours / Le petit Faucheux
Ajmi/ cinéma Utopia à Avignon
Circuits à Auch
Cinéma Kursaal à Gournay en Bray
Le théâtre du Beauvais
Le grand Logis à Bruz
L'Agora à Boulazac
Le festival de film muet d'Anères,
le festival de cirque "souffleurs d'étoiles"
La scène nationale de Poitiers
"le carré magique" à Lannion
Le cinéma "Le Balzac" à Paris
Le festival "L'avis de chateau" de Chateau-Chinon
Le festival "La morvandelle de cinéma"
Le festival" Jazz'velanet" à Lavelanet
Le festival "souffleurs de terre" à Eymoutiers
Le Théâtre de Sartrouville
Le Théâtre d'Etampes
La prison de Nantes
le cinéma de Nozay 44

Le cinéma Atmosphère à Marcoussis
Le ciné 220 à Bretigny sur orge
L'espace Jean Vilar à Arcueil
L'église d'Abbeville la rivière

 


Vous pouvez télécharger la fiche technique de ce ciné concert ici
Vous pouvez télécharger une plaquette du ciné-concert ici